L'histoire de la ludothèque


1977

inauguration de la ludothèque
inauguration de la ludothèque

Sous l'impulsion d'Annie Chiarotto, grâce à la motivation de plusieurs bénévoles et à de nombreux dons, l'histoire de la la Ludothèque La Coccinelle peut débuter, dix ans après la création de la première ludothèque française.
A cette époque, la Ludothèque est placée sous l'égide du Foyer d'Education Populaire, et se développe peu à peu. Commençant uniquement par du prêt de jeux, la Ludothèque propose rapidement du jeu sur place.

1985

La Ludothèque se constitue en Association Loi 1901 avec à sa présidence Annie Chiarotto. La commune de Camblanes-et-Meynac met alors un salarié à la disposition de la Ludothèque, c'est le début d'une longue liste de salariés en emplois précaires, mis à disposition par la mairie.

1992

Première bourse aux jouets organisée par la ludothèque.

1996

La ludothèque investit de nouveaux locaux (les locaux actuels), plus spacieux et remis à neuf.

1998

La mairie de Camblanes-et-Meynac embauche un emploi-jeune, puis un second, qu'elle met à la disposition de la Ludothèque. Ce sont toujours des emplois précaires, certes, mais d'une durée plus longue qui peuvent apporter un peu de stabilité à la Ludothèque.

2001

Les deux employées en emplois-jeune sont remplacées par deux nouvelles salariées, Laetitia Combes et Lydie Moussay, qui poursuivront jusqu'à la fin de la durée des emplois-jeunes.

2003

La commune de Camblanes-et-Meynac se réunit en Communauté de Communes avec les communes de Baurech, Cambes, Cénac, Latresne, Quinsac et Saint-Caprais pour devenir la Communauté des Communes des Portes de l'Entre-Deux-Mers.
Les deux salariées deviennent salariées de l'intercommunalité. Au profit de ce passage, le poste de Laetitia Combes est pérennisé... une première pour un emploi à la ludothèque.

2004

la "coccinelle" itinérante
la "coccinelle" itinérante

Lydie Moussay suit la formation de Ludothécaire à l'IUT Michel Montaigne de l'Université Bordeaux III et obtient le Diplôme Universitaire de Gestion et Animation de Ludothèque (DUGAL). La Communauté des Communes en profite pour pérenniser son poste.
Avec la création de la Communauté des Communes, la Ludothèque décide d'aller vers les autres communes et ouvre un nouveau service, la Coccinelle Itinérante , qui se lance sur les chemins des Portes de l'Entre-Deux-Mers dès le début de la saison ludique 2004-05, mais ne propose que du prêt de jeu.
2004 est aussi l'année où Annie Chiarotto redevient Présidente de la Ludothèque La Coccinelle.

2005

En septembre, l'association Ludothèque La Coccinelle embauche son premier salarié, Pierre Charriot , diplômé du DUGAL, pour faire face à la forte augmentation des adhérents et à la nette augmentation de la charge de travail des employés depuis ces dernières années. C'est aussi l'occasion d'ouvrir désormais le samedi (le matin pour le prêt, l'après-midi pour le jeu sur place).
Dès la rentrée de la saison ludique 2005-06, la Ludothèque met enfin en place des soirées-jeux familiales mensuelles (sur les deux années précédentes, c'était plutôt une ou deux par an).
En décembre, la Ludothèque innove et propose son premier Marché des Créateurs de Jeux.

2007

1ère semaine ludique & culturelle (échecs chinois)
1ère semaine ludique & culturelle (échecs chinois)

En mars, la Ludothèque fait entrer la culture du jeu dans les esprits en proposant sa première Semaine Ludique , une semaine entière consacrée à la culture du jeu. Une première semaine ludique consacrée aux Jeux du Monde qui aura attiré près de 400 personnes.

En septembre, la Ludothèque ouvre son site internet.

2011

1ère étape de l'aménagement
1ère étape de l'aménagement

En partenariat avec le Crédit Agricole et la Communauté des Communes des Portes de l'Entre-deux-Mers, l'association La Coccinelle commence le réaménagement de l'espace des petits : peintures refaites, nouveau mobilier et nouvel aménagement plus adapté.

En novembre, Yannick Batista, diplômé du DUGAL, rejoint la ludothèque en remplacement de Laetitia Combes. Après trois mois de mise à disposition par la Communauté des Communes (comme l'était Laetitia), il devient le second salarié employé directement par la ludothèque.

2012

le domaine de Loustalot, lors de la Fête du Jeu
le domaine de Loustalot, lors de la Fête du Jeu

Après une Fête du Jeu très réussie à Saint-Caprais, la ludothèque y installe une antenne à partir du mois d'octobre. Ce projet est soutenu par la Communauté des Communes des Portes de l'Entre-deux-Mers, le Projet européen Leader, la CAF, le Conseil Général de la Gironde et la mairie de Saint-Caprais.

2013

le véhicule revu avec le nouveau logo
le véhicule revu avec le nouveau logo

Après dix ans de bons et loyaux services, la ludothèque se dote d'un nouveau logo (un vrai cette fois-ci, pas un bricolé à la main). 

2014

l'antenne de la ludothèque, à Cénac
l'antenne de la ludothèque, à Cénac

Avec le soutien de la mairie de Cénac et de la Communauté des Communes des Portes de l'Entre-deux-Mers, l'antenne de la ludothèque déménage à Cénac. Cette fois-ci, la ludothèque dispose d'un local dédié et non partagé.

En mai, dix ans après son retour à la tête de la ludothèque, Annie Chiarotto passe la main. Le Conseil d'Administration élit alors Laetitia Moufflet en tant que Présidente.

2015

En mars, la ludothèque innove et lance son Club Jeux de Rôles qui réunit adultes et adolescents, deux samedis par mois, à Latresne.

2017

A partir du 1er janvier 2017, la ludothèque La Coccinelle cesse l'aventure associative pour devenir un service public intercommunal de la Communauté des Communes des Portes de l'Entre-deux-Mers.

A l'aube de ses quarante ans, c'est un nouveau départ pour la ludothèque.