Pleins feux sur... Fauna

Pour cette rentrée ludique 2013-2014, nous vous proposons une soirée-jeux "Animaux du monde". L'occasion est belle pour mettre en avant un jeu de connaissance sortir de l'esprit farfelu de l'allemand aux cheveux verts, Friedemann Friese : Fauna.

Fauna est un jeu de connaissance sur le thème des animaux.

Attention cependant, nous n'avons pas face à nous un énième jeu où il faudra être le plus rapide à répondre à la question "combien de kilos de bambous s'empiffre un panda par jour?".

Non, dans Fauna, on va parier sur nos réponses. A chaque tour de jeu, tous les joueurs vont tenter de deviner un maximum de caractéristiques d'un animal donné : régions d'habitation, taille, poids et longueur de la queue. Chacun leur tour, les joueurs vont pouvoir poser un cube de leur couleur pour miser sur une réponse, soit sur la carte du monde, soit sur les échelles de poids, tailles et longueurs de queue. Evidemment, dès qu'une case est prise, on ne peut plus y parier. Il faut donc avant tout miser là où on est sûr.

Quand tous les joueurs ont fini de poser leurs cubes, c'est le moment de la révélation. Chaque cube bien placé va rapporter des points, ceux placés dans une zone voisine en rapporteront un peu moins. Quand aux cubes vraiment mal positionnés, ils sont perdus pour un temps. Il est donc parfois préférable d'arrêter de parier, plutôt que de risquer la perte de cube. Rien de dramatique tout de fois, on récupère un cube déjà perdu à chaque début de tour et il n'est pas possible d'avoir moins de trois cubes.

 

Fauna est un vrai bon jeu de connaissance. En prenant des risques, en misant sur de l'à-peu-près, on s'en sort face à des joueurs plus "cultivés". Et c'est bien là, tout l'intérêt d'un jeu de connaissance, être équilibré et ne pas favoriser d'emblée sur qui ont plus de culture.

 

Fiche technique : Fauna

Jeu de connaissance et de paris

Auteur : Friedemann Friese

Illustrateurs : Alexander Jung, Peter Braun, Volker Maas

Editeur : Filosofia

2-6 joueurs

8 ans et +

60 minutes


Écrire commentaire

Commentaires : 0