Pleins feux sur... Hanabi

illustration Albertine Ralenti, (c)Cocktail Games
illustration Albertine Ralenti, (c)Cocktail Games

Ce week-end du 14 juillet, nous allons entendre crépiter des feux d'artifice, un peu partout en France. Comme Hanabi ("feux d'artifices" en japonais), le jeu d'Antoine Bauza, vient d'être récompensé du titre tant convoité de Spiel des Jahres, l'occasion semblait idéale.

Pleins feux (d'artifice) sur... Hanabi !

Dans Hanabi, on interprète des artificiers dont le but va être de préparer cinq feux d'artifices colorés en espérant réaliser l'exploi du feu d'artifice légendaire qui laissera petits et grands sans voix, des étoiles dans les yeux.

Les joueurs vont préparer cinq feux d'artifice en réalisant des suites croissantes dans chaque couleurs.

Au départ, chaque joueur va recevoir cinq cartes qu'il tiendra à l'envers dans sa main, de sorte que seuls les autres joueurs puissent voir son jeu. On prend aussi 8 jetons bleus qui permettront de gérer les informations. Ensuite, à son tour de jeu, un joueur pourra faire une action au choix :

  • soit donner une information. Le joueur indique une ou des cartes dans la main d'un autre en précisant soit leur valeur (identique), soit leur couleur (identique aussi). Cette action coûte un jeton bleu.
  • soit défausser une carte. Le joueur choisit une carte de sa main puis la révèle (et la découvre) avant de la placer sur la pile de défausse. Cette action permet de regagner un jeton bleu.
  • soit jouer une carte. Le joueur choisit une carte de sa main puis la révèle. Si la carte permet de débuter ou de compléter un feu d'artifice (les cartes doivent être posées dans l'ordre croissant dans chaque couleur), elle y est ajoutée. Sinon, la carte est défaussée et les joueurs prennent un jeton rouge pour marquer leur erreur.

Trois situations mènent à la fin de la partie :

  • les joueurs ont ajouté leur troisième jeton rouge : ils ont perdu, le feu d'artifice est tout bonnement annulé.
  • les joueurs ont complété les cinq feux d'artifices : ils gagnent haut la main avec le score maximal de 25 (un feu d'artifice "légendaire" vous a-t-on dit)
  • les joueurs ont fini la pioche : ils gagnent. Enfin... ils ont le droit de faire leur feu d'artifice et de calculer leur score qui dépendra des suites réalisées, de 1 "horrible, huées de la foule" à 24 "extraordinaire, restera gravé dans les mémoires".

Petit jeu de cartes sorti dans notre contrée depuis 2010, Hanabi a fait depuis son petit bonhomme de chemin jusqu'à remporter le Spiel des Jahres 2013. Original, poétique, plutôt simple à jouer et à comprendre, Hanabi a tout pour plaire.

 

Fiche technique : Hanabi

Jeu coopératif pour artificiers

Auteur : Antoine Bauza

Illustrateur : Françoise Sengissen

Editeur : XII Singes

2-5 joueurs

8 ans et +

30 minutes

Spiel des Jahres 2013

 

A noter qu'avec cette édition des XII Singes, un second jeu pouvait être joué avec le même matériel : Ikebana. Dans celui-ci, il s'agit de réaliser le plus beau bouquet de fleurs ("Ikebana" ) en réalisant des combinaisons de cartes.

photo éditeur (XII Singes)
photo éditeur (XII Singes)

Écrire commentaire

Commentaires : 0